Voilà bientôt 10 ans que ma route a croisée celle de Séverine dans une petite boutique de scrapbooking à Schiltigheim ! Depuis nous avons cheminé côte à côte, avec de beaux projets en commun comme des ateliers, et bien sûr l’écriture de notre livre “le scrapbooking une façon de parler de soi”. Aujourd’hui je suis donc très heureuse de lui laisser le stylo pour qu’elle nous raconte la place de l’écriture dans sa vie !

Quelques mots pour te présenter Séverine ?

Je suis maman de deux petits bonhommes, Jonas 11 ans et Balthazar 4 ans, je suis enseignante et scrappeuse depuis plus de 10 ans.  

Aujourd’hui, le scrap fait toujours partie de ma vie (personnelle et professionnelle) je suis rédactrice d’articles dans le magazine Esprit Scrapbooking, je représente également plusieurs marques (Scrapbuttons, & L’Encre et l’image), suis l’auteure de plusieurs collections de papiers, embellissements et tampons (Infocréa, Scrapbuttons et L’Encre et l’image), mais suis surtout créatrice de la marque Wak’up sortie en janvier ! Une toute nouvelle aventure qui possède déjà deux collections (papiers, stickers et tampons) : « amour, gloire et tv » et « carpe diem », disponibles dans vos boutiques spécialisées préférées.

Depuis l’écriture de notre livre en 2011, mon scrap tend plus à une introspection et fait une place importante aux anecdotes et ressentis du quotidien. Je participe et mène des ateliers en ligne autour d’un scrap chargé de « sens » où le journaling occupe une place importante. Mon scrap est d’un style résolument free, principalement parsemé de petits détails sur des fonds travaillés aux encres et à la couture.

Quelle place occupe l’écriture dans ta vie ? Dans tes créations ?

Elle occupe une place importante ! Elle permet de poser sur papier, des ressentis, des émotions qu’on canalise dès lors, davantage. L’écriture permet également d’y voir plus clair. Qu’il s’agisse d’écrire dans un carnet, à travers un Art journal ou sur des pages de scrap, elle est un véritable exutoire. Les mots ainsi écrits sont finalement posés, et mènent à une réflexion et à une introspection. Les mots nous permettent de grandir, d‘apprendre à nous connaître, de nous affirmer, bref, ils sont aujourd’hui, pour moi, indispensables !

A quel moment de ta vie as-tu commencé à écrire ?

Si je me souviens bien, j’ai toujours aimé écrire. Enfant, je tenais un journal intime que je prenais plaisir à cacher, ne désirant pas que quelqu’un entre dans ma « sphère secrète ». Aujourd’hui, j’enseigne, entre autres, le Français, univers de la lecture et de l’écriture ! J’aime faire découvrir à mes étudiants le plaisir de l’écriture (même si cela n’est pas si évident pour eux).

Quel a été ton cheminement avec l’écriture ?

Du journal intime je suis passée par une autre forme d’ « écriture », la peinture !

A travers cet art, j’ai découvert que je pouvais également m’exprimer, de façon différente certes, mais je m’exprimais tout de même !

Puis est venu le scrap avec des pages essentiellement « esthétiques », et enfin la nécessité d’aller plus loin, m’a plongé dans le journaling. Mêler ainsi scrap et journaling a été très salvateur, à un moment où j’avais grand besoin de m’exprimer. Aujourd’hui, je suis ravie de poursuivre l’aventure de l’écriture à travers le scrap bien sur, mais également à l’aide d’ateliers tournés vers l’écriture ou des ateliers plus généraux, des ateliers créatifs.  Comment faire dorénavant sans l’écriture ?

Utilises-tu d’autres outils pour exprimer ta créativité ?

La peinture est un moyen d’expression à travers lequel je me sens à « ma place », j’aimerais d’ailleurs montrer mes toiles à travers une exposition … qui sait, peut-être cela se fera-t-il un jour ? Mes toiles ressemblent à mes pages, sobres mais remplies de petits détails… le scrapbooking fait aussi partie intégrante de ma vie, et je suis heureuse de partager cette passion avec les participantes à mes ateliers !

J’apprécie de sillonner la France afin de faire de belles rencontres et proposer de jolis projets !

J’ai également un site, véritable outil d’expression qui se développe jour après jour : severineseintourens.com

à la rencontre de Séverine Seintourens

 

As-tu un moment favori pour créer et écrire ? As-tu créé des rituels autour de la créativité ?

J’écris au calme, lorsque personne n’est à la maison, lorsque je suis seule. Impossible de me concentrer lorsque j’ai du bruit autour de moi.

T’arrive-t-il d’être en panne d’inspiration ? As-tu alors des astuces pour te remettre en selle ?

Pour donner un petit coup de pouce à ma créativité, je parcours Pinterest, la banque d’images en ligne, ou je lis des magazines, tels que Flow ou Graffiti magazine.

Écris-tu pour être lue ou juste pour le bienfait que ça t’apporte à toi ?

Très souvent pour moi ! D’ailleurs, j’ai toujours un peu de mal à me dévoiler à travers mes écrits, j’use donc assez souvent de subterfuges tels que le journaling dissimulé afin de ne pas trop « me raconter ». Cependant, je me rends compte à travers les différents ateliers donnés, que la lecture de mes écrits par d’autres personnes est toujours bienveillante, ça m’aide à me dévoiler davantage.

Quel est ton univers créatif ? Tes sources d’inspiration ?

Je suis une passionnée de photographie et j’aime particulièrement le style « lifestyle » où le quotidien est dévoilé sans fioritures ou mise en scène.Je suis en admiration devant les clichés de Twyla Jones et Catherine Giroux par exemple. Mais elle ne sont pas les seules dont j’aime découvrir les œuvres.  

Le style de musique que j’aime est similaire, j’aime les chansons chargées de sens, des « poésies » mises en musique et donc je suis fan inconditionnelle de Zazie et de Christine and the Queens. 

En peinture, très tôt je me suis dirigée vers les peintures à forts contrastes, les œuvres où le « clair obscur » rend la lumière précieuse. Le contraste ainsi mis en valeur donne à la toile tout son caractère tragique. Ainsi, Le Caravage a été mon premier coup de foudre pictural ! 

Aujourd’hui les œuvres contemporaines (abstraites en partie) me font tout autant d’effet, elles sont là encore, souvent chargées d’une histoire « invisible » mais dont l’émotion est palpable. Deviner ce qui ne se voit pas ou ne se raconte pas, un véritable défi dont je ne me lasse pas….

Merci beaucoup Séverine pour ce petit voyage dans ton univers !

Laisser un commentaire

ut consequat. mattis adipiscing id, at amet,
×
×

Panier