ça devient une petite manie par ici d’emprunter mes titres à des chansons. Mais mon cerveau est nourri de chanson française de toutes sortes et ce sont mes petites références littéraires à moi. L’émotion arrive bien souvent par les mots, plus que par la mélodie ou le rythme et je trouve magique comme certains paroliers arrivent à traduire une ambiance, une histoire, un sentiment en trois couplets et un refrain.
L’une de mes références en la matière est la grande Anne Sylvestre qui est donc l’auteur de cette chanson fabuleuse qu’est “le bonheur quotidien”. Enfin je ne sais pas si elle est fabuleuse ou magnifique ou extraordinaire mais une chose est sûre, sa petite musique et son texte me vont droit au coeur. Je partage ici les paroles mais le mieux c’est encore de l’écouter.
On se lève, adieu le rêve
C’est le matin qui revient
La toilette n’est pas faite
Que déjà nous sommes las
L’heure passe et on se tasse
Pousse-toi, il faut, tu vois,
Que j’atteigne au-moins le peigne
Et puis toi, ne pleure pas
Mécanique qui s’applique
Dans les gestes du matin
Les gestes qu’on connaît bien
C’est rien
C’est le bonheur quotidien
C’est rien
C’est le bonheur quotidien
La cuisine, c’est l’usine
Où s’apprête la journée
On fredonne, biberonne
Le café veut bien passer
Les tartines, les bottines
On fait tout du même coup
On habille une ou deux filles
La journée est entamée
Mécanique qui s’applique
Dans les gestes du matin
Les gestes qu’on connaît bien
C’est rien
C’est le bonheur quotidien
C’est rien
C’est le bonheur quotidien
La vie glisse et puis grandissent
Les enfants, sournoisement
La vie passe et nous déplace
Mais parfois sans trop d’éclats
Dans la vague, on se sent vague
On s’en va trop loin parfois
La suivante, moins méchante,
Nous remet où il fallait
Mécanique qui s’applique
Aux étapes du chemin
Impatients du lendemain
C’est bien
C’est le bonheur comme il vient
C’est bien
C’est le bonheur comme il vient
Mécanique qui s’applique
Dans les gestes de la vie
Ceux que jamais on n’oublie
Mais oui
C’est le bonheur qu’on choisit
Mais oui
C’est le bonheur qu’on choisit
Je pense que cette chanson me touche car elle parle à la fois de ces tous petits détails qui font notre quotidien et aussi du temps qui passe parfois imperceptiblement au milieu de tous les petits gestes que l’on fait sans y penser et parfois avec plus de bruit !
Notre quotidien est précieux. Il est à la fois routinier et répétitif et pourtant éphémère. Ma vie d’aujourd’hui n’est pas celle d’hier ni celle de demain. Pas après pas tout change même si on pourrait penser que rien ne bouge ! C’est pour cela qu’il me paraît important d’en garder le plus de traces possibles… à travers les mots, les photos, les musiques aussi… Parfois je suis un peu triste de ne pas l’avoir fait quand mes filles étaient petites… je ne garde qu’une photo mentale floue de nos moments partagés et souvent reste sans voix aux questions qu’elles me posent sur leur petite enfance…alors je me rattrape maintenant ! Ecrire les petites choses de rien du quotidien, c’est aussi les glorifier et leur donner toute la place qu’elles méritent… car bien souvent de ces anecdotes futiles et légères que se nourrit notre sentiment de bonheur… à condition de s’en rendre compte !
Vous comprendrez donc que je suis ravie que vous ayez choisi le thème du quotidien pour notre prochain atelier d’écriture !
Il nous accompagnera durant tout le mois de Juin puisque l’atelier commencera lundi 5 Juin pour se finir le 2 Juillet !
28 Jours pour se plonger dans notre quotidien et écrire ce qu’il comporte de plus beau à nos yeux !
Pour tout savoir sur l’atelier c’est par ici ! https://www.creeretc.com/voyage-coeur-du-quotidien/

Laisser un commentaire

ipsum in vel, mi, consectetur id, risus. elit. Phasellus velit, luctus
×
×

Panier