Une petite citation de Martin Winckler pour commencer la semaine ! Bon pour tout vous avouer cet article va être entièrement une citation de Martin Winckler. Ou presque !

J’ai découvert il y a peu grâce à mon frère l’émission « à voix nue » de France culture . De temps en temps je podcaste une série pour l’écouter dans ma voiture (voilà l’avantage d’habiter loin de la ville et d’y aller au moins une fois par semaine, passer du temps dans la voiture et écouter de longues émissions de radio…) J’ai donc écouté ces derniers jours l’interview de Martin Winckler et je me suis régalée à l’écouter parler de son histoire, de son rapport à l’écriture, à la médecine et à la vie. Le même plaisir que celui que j’avais eu à lire La Maladie de Sachs. Dans ce long entretien il parle de ses deux blogs (un à propos de l’écriture et un autre à propos de la médecine). Je me suis donc précipitée pour trouver celui sur l’écriture et je n’ai pas été déçue du voyage. Il n’a pas été mis à jour depuis le mois d’août mais le dernier article présente 5 vidéos tournées à l’occasion du MOOC « Draftquest, écrire une œuvre de fiction » .

Martin Winckler

Martin Winckler y partage de nombreuses pistes et surtout désacralise l’écriture et la met à portée de tous. Je vous invite vivement à regarder cette série de vidéos mais comme je sais que certains d’entre vous n’ont pas ce temps je vous ai fait un rapide résumé des conseils de la première vidéo qui s’intitule « Par quel bout commencer ? » et qui s’adresse vraiment à chacun d’entre nous, que l’on ait envie d’écrire un journal, un roman ou encore des contes de fées !

  • Écrire ça s’apprend comme on apprend à parler ou à marcher. Il n’y a pas de qualités particulières à avoir tout le monde peut y arriver. C’est un ensemble de techniques que l’on peut transmettre, enseigner et acquérir.

  • L’écriture c’est très personnel. Une fois la base des techniques apprises, on peut très aisément s’en émanciper, sortir des codes et trouver son style personnel. Quel qu’il soit !

  • Pour commencer à écrire il faut peu de choses : un crayon et du papier. Les carnets ou cahiers sont intéressants car on peut toujours les avoir sous la main pour noter toutes les idées qui nous viennent, même les plus simples, même les plus courtes.

  • Le journal intime est un très bon moyen de commencer à écrire. C’est simple et cela a deux avantages : témoigner de notre progression au fil du temps et être un souvenir de ce que l’on a fait dans notre vie.

  • En matière de style tout est permis ! Quand à l’originalité (que l’on invoque souvent pour dire que ce que l’on écrit n’est pas très original) elle n’existe pas puisque l’on se réfère toujours à l’expérience humaine qui est commune à tous lorsqu’on écrit. Ce qui compte c’est la manière dont vous racontez l’histoire et ça, personne ne le fera comme vous !

  • La réussite tient à un départ modeste. Un roman est un marathon d’écriture, et un marathon ne s’improvise pas ! Il faut donc s’entraîner à écrire des textes courts chaque jour pour ensuite un jour, pouvoir écrire un roman.

  • L’essentiel est dans le plaisir et donc dans l’écriture de quelque chose qui nous enthousiasme.

  • Les contraintes d’écriture sont de bons moteurs et des sources d’inspiration inépuisables.

  • La lecture est indissociable de l’écriture. Plus vous lirez, mieux vous écrirez !

Voilà ! Inspirant n’est-ce pas ? Si vous voulez en savoir plus, tout est sur le blog « Cavalier des touches » !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur Pinterest!

Martin Winckler

Enregistrer

Laisser un commentaire

felis id luctus porta. fringilla eleifend facilisis Aenean Praesent ut leo. ut
×

Panier