Bonjour !

Je vous souhaite une merveilleuse année 2018 ! Je vous souhaite d’avoir un petit geste d’amour pour vous chacun des 365 jours de cette nouvelle année et de pouvoir vous accueillir pleinement, avec vos qualités mais aussi vos défauts, quels qu’ils soient ! Et bien sûr, vous qui lisez ces mots et qui êtes sensibles à l’écriture et ses bienfaits, je vous souhaite de pouvoir écrire en 2018 aussi souvent que vous le souhaitez !

Vous avez été nombreuses à rejoindre le groupe facebook « L’écriture au cœur de la vie » ces derniers jours et je vous en remercie. Si ce n’est pas encore votre cas, n’hésitez pas, c’est un groupe sympathique et bienveillant (j’y veille!) où vous pourrez partager vos écrits si vous le souhaitez et où je partage régulièrement des pistes d’écriture.

Parmi les participantes, (je ne crois pas qu’il y ait des hommes, mais comme d’habitude, ils sont les bienvenus), certaines évoquent parfois des difficultés à écrire, à poser les mots sur le papier. C’est parfois à cause de l’orthographe, parfois parce qu’elles ne savent pas comment formuler ce qu’elles veulent exprimer, parfois parce qu’elles ont peur d’être lues, parfois aussi parce que leur écriture manuscrite ne leur plaît pas. C’est souvent par manque de temps. C’est aussi par manque d’inspiration. Elles savent qu’elles veulent écrire, mais ne savent pas quoi exactement.

Si vous vous reconnaissez dans ces difficultés, voici quelques idées pour arriver à les surmonter.

Ecrire en 2018 : conseils et astuce

Commençons par le plus simple : vous n’aimez pas votre écriture manuscrite ou écrire à la main vous provoque des douleurs (remarque que l’on m’a déjà faite) ? Et bien écrivez dans un traitement de texte ! Beaucoup des participantes de mes ateliers le font et en sont ravies ! Pour ma part j’écris beaucoup dans mes carnets, mais les articles du blog et mes chroniques sensibles sont rédigées directement à l’ordinateur !

Je vais ensuite balayer la question de l’orthographe ou du style. Tant que personne ne vous lit, j’ai envie de dire que l’orthographe, vous vous en fichez bien. Si ensuite vous décidez de partager vos écrits vous avez deux solutions. Soit vous continuez à y être indifférent (vous pouvez au préalable prévenir votre lecteur que vous n’êtes pas sûr de votre orthographe cela le rendra forcément indulgent) soit vous trouvez une personne digne de confiance et forte en orthographe et vous lui demandez de toiletter votre texte. Vous voyez, rien de compliqué.

En ce qui concerne le style et la façon de formuler vos idées, là aussi, cela n’a guère d’importance. Le style s’améliore en écrivant et en lisant beaucoup. Ne restez pas bloqué parce qu’à un moment dans votre scolarité on vous a fait remarquer que votre style était pauvre ou maladroit. Ce qui compte c’est de coucher sur le papier vos souhaits, vos ressentis, vos difficultés et vos réussites et de raconter les histoires qui vous intéressent. L’écriture qui nous apporte du bien-être est personnelle et pas forcément appelée à être publiée. Laissez donc les voix de vos anciens professeurs dans un coin de votre crâne et écrivez !

Si vous n’écrivez pas parce que vous avez peur d’être lue (par exemple je connais des personnes qui n’osent pas écrire les « pages du matin » de Julia Cameron parce qu’elles ont peur qu’un de leur proche tombe sur leur carnet), c’est aussi assez simple. Écrivez, puis détruisez immédiatement ce que vous avez écrit ! A quoi bon écrire alors me direz-vous ? Testez et vous comprendrez ! Lorsque j’écris mes pages du matin en disant tout, absolument tout ce qui me passe par la tête, le bon comme le mauvais, je me sens toujours plus détendue après. Et s’il vous arrive d’écrire quelque chose que vous souhaitez partager, recopiez-le pour le conserver !

En ce qui concerne le manque de temps, là encore il y a plusieurs choses qui entrent en compte. La première est de faire de l’écriture sa priorité et pour cela je vous conseille d’écrire plutôt le matin. La deuxième est de ne pas en vouloir faire trop. Écrire quelques lignes dans un journal ne prend que 5 minutes par jour mais à la fin de l’année, vous aurez certainement écrit un cahier ou deux en entier et vous en ressentirez forcément les bienfaits !

Enfin, je ne crois absolument pas au manque d’inspiration. Vous pensez que vous n’avez pas d’inspiration mais en fait c’est parce que vous pratiquez l’autocensure en jugeant vos idées. Vos pensées naissent à chaque instant dans votre cerveau vous avez donc forcément des tonnes de choses à écrire. Si vous pensez ne pas en avoir, c’est que vous estimez que celles que vous avez ne sont pas assez bonnes ou intéressantes pour être mises à l’écrit. Vous pensez ça parce que vous vous comparez aux grands écrivains ou à votre grand-mère qui vous écrit toujours des lettres incroyables ! Jamais vous ne pourrez faire aussi bien qu’eux !

Accueillez vos idées avec amour puisque ce sont les vôtres ! Et si vous en ressentez fortement l’envie, couchez-les sur le papier c’est le signe qu’elles sont précieuses.

Voilà j’espère que ces petits conseils tirés de mon expérience vous aideront à mettre l’écriture au cœur de votre année 2018. A vos stylos !

Cet article a 1 commentaire

  1. Un coucou Stef, en cette période propice aux vœux et aux pensées pour les gens qu’on aime, qu’on a aimé, moi qui ai laissé le temps filer sans l’arrêter, je me suis dit…. Mais Stef, que devient-elle. Il n’est pas bien difficile de te retrouver. Un peu changée, j’ai « feuilleté » ce blog et observé de loin ton cheminement, mais je crois bien fidèle à celle que j’ai connue. Je te souhaite du bon, du doux et toujours de belles rencontres.

Laisser un commentaire

massa at dolor. nunc Praesent eget ut vel, libero
×

Panier