Après vous avoir fait une petite rétrospective des ateliers de 2017 hier , me revoici avec cette fois-ci le bilan de l’évolution de mon implication dans l’écriture.

L’écrit a toujours été mon moyen de communiquer favori. Mes plus belles déclarations qu’elles soient d’amour ou d’amitié (ou de colère, ah ah!) je les ai faites dans des lettres, des cartes ou sur des pages de scrapbooking. C’est grâce au scrapbooking d’ailleurs que je m’en suis rendue compte, à travers le blog sur lequel je publiais mes pages. Les commentaires qui y étaient laissés soulignaient souvent la beauté ou l’efficacité de mes journaling.

Ainsi encouragée, j’ai écrit de plus en plus, laissant de côté les autres supports d’expression et cette année 2017 a vu ma naissance en tant qu’auteur ou écrivain. Je ne sais pas encore comment m’appeler, mais je pense que ça n’a pas beaucoup d’importance. Tout d’abord par une conscientisation exprimée au monde entier (ou presque!) dans cet article du 24 Mars : quand je serai grande, j’écrirai un vrai livre ! 

Puis par un passage à l’action. La seule façon de devenir écrivain, c’est d’écrire. Beaucoup, beaucoup, tous les jours un peu plus. J’ai commencé par installer de manière quotidienne les pages du matin de Julia Cameron. Peu importe la qualité, ce qui compte c’est d’écrire, tout ce qui vient. J’en parle ici. Cela sert à la fois de gammes, et en même temps cela permet de se clarifier l’esprit pour le reste de la journée (et donc les écrits à suivre).

J’ai ensuite pris la décision d’écrire beaucoup plus souvent sur mon blog. Tous les jours en fait. Je l’ai fait pendant quelques semaines au printemps mais je n’ai pas tenu longtemps. Il faut dire qu’au départ il me fallait parfois plus de deux heures pour écrire un article. Je cherchais l’idée parfaite, la tournure idéale, la conclusion qui fait mouche. Du coup c’était assez lourd sur mon emploi du temps et je n’ai pas tenu sur la distance.

chroniques

J’ai recommencé cet été, lors de mon séjour à la montagne et depuis je ne me suis plus jamais arrêtée. En quelques semaines j’avais déjà pris un autre rythme et j’adoptais une autre attitude vis-à-vis de l’écriture, plus souple, moins perfectionniste. Je le raconte dans cet article publié un peu plus de deux semaines après la reprise. Aujourd’hui je continue de travailler comme cela. Certains articles me demandent quand même un peu plus de temps, sont un peu plus longs à venir au monde mais tous me sont inspirés par le moment présent, par ce que je vis en tant que femme, mère, écrivain, entrepreneure…

Les retours que vous m’avez fait à la publication de chacun de ces articles ont été formidables et ils m’ont encouragée. Bien sûr certains ont eu plus de succès que d’autres mais aucun ne vous a laissés complètement indifférents. Et c’est bien là ce qui compte pour moi. Au delà de pouvoir m’exprimer et être lue (ce qui est un honneur qui me remplit de gratitude) le plaisir est doublé lorsque mes écrits sont un support d’échange, et un encouragement à faire des petits pas vers plus d’amour de soi et de bien-être, que ce soit de mon côté ou du votre.

En 2018, je souhaite consacrer encore plus de temps à mon écriture, faire en sorte qu’elle devienne aussi importante que l’animation des ateliers dans mon activité. Et pour cela j’ai créé les « Chroniques sensibles ». Elles sont la suite directe des articles que je vous ai envoyés chaque jour depuis le mois d’août, des récits de vie créés au jour le jour, et basés sur mon expérience, mes ressentis et l’observation des personnes qui m’entourent. En vous abonnant, vous aurez rendez-vous chaque matin avec l’une de mes histoires, et à la fin de chaque mois vous recevrez un ebook compilant toutes les chroniques du mois, pour pouvoir les conserver et les relire autant de fois que vous le souhaitez. J’ai souhaité un abonnement à prix mini (moins cher que Netflix ah ah!) pour qu’il soit abordable pour chacun d’entre vous mais me permette toutefois de consacrer un temps de qualité à l’écriture de ces missives. Je me réjouis de cette nouvelle aventure et ai hâte de vous y retrouver. La première chronique arrivera dans votre boîte mail le premier janvier, n’attendez plus pour vous abonner ! https://www.creeretc.com/chroniques-sensibles/  

Et vous pouvez aussi partager cet article sur Pinterest 🙂

chroniques

Laisser un commentaire