Si tu lis cet article c’est que certainement comme moi tu te places du côté des créatives (petit rappel, je te parle au féminin mais sache que si tu es un homme tu es aussi le bienvenu…). Et le problème des créatives c’est qu’elles ont des idées. Des tas d’idées. Tout le temps.

Moi c’est bien simple j’ai envie de tout essayer et de tout faire. Des coussins en wax pour mon canapé, une couverture en crochet pour le petit bébé qui fera de moi une grand-mère dans quelques semaines, un journal créatif, un journal de mon quotidien, des zentangles, du coloriage, de la calligraphie, un potager sur mon balcon, des belles décorations pour mon bullet journal, un carnet de mes meilleures recettes, des tas de lettres pour répondre à mes nombreuses correspondantes, du zentangle, des randonnées en pleine nature, du pesto de l’ail des ours au printemps, de la confiture à la fin de l’été, des petits sacs pour mes courses zéro déchet… j’en passe et des meilleures.

Le problème c’est qu’à avoir trop d’envies je me disperse et je ne vois jamais le bout de mes projets. Et au final j’arrive à un état d’insatisfaction que je pourrais appeler le « burn-out » créatif.

Tu te reconnais ? Hum, ça ne m’étonne même pas !

Heureusement j’ai appris à me connaître et je peux maintenant parler de tout cela au passé. J’ai compris qu’il était important que je discpline un peu cette créativité. En faisant un grand tri dans mes projets. Et que ce qui pouvait m’apparaître au départ comme un renoncement n’était en fait que le chemin le plus sûr vers plus d’épanouissement créatif.

Il y a quelques années j’ai lu « la magie du rangement » de Marie Kondo dans lequel elle explique sa célèbre méthode appelée aussi « Konmari » pour avoir une maison toujours en ordre et agréable à vivre. Si tu n’en as jamais entendu parler une simple recherche sur Youtube ou Pinterest te permettra d’avoir un aperçu de la méthode et du mode de vie minimaliste qu’elle sous-entend. Ce livre a été une belle prise de conscience pour moi et m’a permis de changer mon rapport aux objets. J’ai compris que voyager léger était vraiment plus confortable qu’encombré d’une multitudes de choses.

C’est ainsi que j’en suis arrivée à adapter la méthode Konmari à mes projets créatifs. En voici les principales étapes.

  • Une fois par an environ, en général au mois de janvier, j’écris dans mon bullet journal toutes les choses créatives que j’ai envie de faire durant l’année à venir. J’essaie d’être le plus exhaustive. Il y a souvent de vieux projets que je n’ai jamais eu le temps de voir aboutir, et aussi des envies plus récentes.
  • Ensuite je prends le temps pour chaque projet de me poser les questions suivantes :
    • est-ce que ce projet me fait battre le coeur ? est-il enthousiasmant ?
    • quel sens a-t-il pour moi ?
    • a-t-il un objectif bien précis ? Si oui lequel ? (faire un cadeau, tester une nouvelle technique, avoir une nouvelle décoration, être plus en accord avec mes idéaux etc…)
    • est-ce un projet à long terme ou à court terme ?
  • Je procède ensuite au tri : tous les projets auxquels j’ai répondu non à la première question sont directement éliminés. Les autres sont reclassés sur une autre page de mon bullet journal en fonction du temps qu’ils vont me prendre : un an, six mois, deux mois, un mois, quelques heures.
  • Je choisis ensuite un projet au long cours pour l’année à venir : cette année c’est mon journal du quotidien. Puis un à moyen terme et un à court terme pour le mois à venir.

Ainsi chaque mois je n’ai que trois projets créatifs en route. Pour le mois de mai c’est bien sûr mon journal du quotidien, de la correspondance (j’ai reçu beaucoup de lettres pour mon mariage, je veux donc me donner le temps de répondre à chacune d’elle) et la suite de l’aménagement de mon balcon. C’est largement suffisant pour combler mes envies créatives et cela m’assure d’aller au bout de chaque chose. Je n’ai plus de frustration car je sais qu’il y aura un moment pour les projets en attente dans mon bullet journal et lorsqu’une envie survient je sais la contenir car je sais que je ne l’abandonne pas complètement. Je la note. Et si au moment de faire un nouveau tri elle ne m’enthousiasme plus, et bien c’est qu’elle n’était pas si importante que ça pour moi !

Je t’encourage à faire ce grand tri et à ne garder de tes projets créatifs uniquement ceux qui font battre ton coeur et entrent dans ton emploi du temps. Si tu le fais, n’hésites pas à m’en parler dans les commentaires ! Et si l’idée te séduit, partage l’article, histoire de venir en aide à d’autres créatives submergées sous leurs projets ! A très bientôt !

Cet article a 6 commentaires

  1. Merci pour cet article c’est vrai un peu de Kommari
    dans mon rangement serait nécessaire …
    Je viens de partager ton article sur FB

  2. Merci Stéphanie. Voilà un article pour moi. Je fourmille d’idées créatives en tous genres. Je ne sais plus où donner de la tête. Du coup, je ne fais presque rien de ces envies. Un comble!
    Mais appliquer la méthode Konmari est une super idée je trouve. Je vais faire l’exercice. Merci pour cette belle inspiration.
    Doux week-end.

  3. J’applique la méthode Konmari dans mes armoires mais je n’y avais jamais pensé pour mes idées créatives… Donc je vais mettre cette méthode en application !
    Merci pour ce judicieux conseil ;-))

  4. Merci pour cet article passionnant ! Je me reconnais complètement et j’ai beau essayé de faire du « tri » dans mes envies créatives, au bout de quelques mois, je me retrouve à nouveau envahie… Je pense que les questionnements que tu indiques pourraient m’aider. Il suffit que j’essaie 🙂 Merci et bonne soirée

  5. Merci beaucoup pour cet article : c’est vrai que c’est frustant, on a tellement d’idées qu’on est submergé et on ne sait pas par quoi commencer. Et au final, il ne se passe rien !!!
    Se fixer 3 projets créatifs par mois : je vais essayer!

    Merci et beau 1er mai à toutes!

  6. Quelle excellente idée ! J’ai lu ce livre il y a quelques années aussi et récemment, j’ai vu quelques épisodes très intéressants sur Netflix où l’on voit bien que la méthode Konmari va bien au-delà du rangement. Du coup, cet article sur la création trouve un écho en moi. Je vais me poser et réfléchir à mieux organiser mes projets … J’aime bien l’idée du projet à long terme et des plus petits projets. Excellente idée !

Laisser un commentaire

luctus Praesent sed amet, Donec dapibus
×
×

Panier