Hier j’ai reçu un message de Vincent qui avait lu mon guide gratuit «  les 5 pièges à éviter pour faire de votre bullet journal un véritable outil d’organisation de créativité et de bien-être ».

Ce témoignage touchant est vraiment dans l’état d’esprit que je souhaite impulser à mon bullet journal et dans mon atelier « Booster sa vie avec le bullet journal » , et avec l’autorisation de Vincent, je vous le partage aujourd’hui.

Bonjour Stéphanie, 

Oui je l’ai lu (le guide gratuit) et je partage votre point de vue. 

J’ai commencé mon bujo il y a six semaines avec deux clés et zéro collection. 

Mes deux clés : fait et à faire. 

Je m’en sers comme d’un journal avant tout pour un nouveau projet que je vient de lancer. 

Quand j’ai eu besoin d’un tableau de suivi j’ai ajouté un tableau de suivi. Un tableau très simple. Je tâche de rester le plus minimaliste possible. 

Et j’essaie de rester fidèle à l’esprit de Ryder Caroll. (https://www.youtube.com/watch?v=fm15cmYU0IM&t=20s)

Et oui, le bullet journal sert à s’organiser et à gagner du temps. Alors non je ne vais pas perdre mon temps à réaliser de jolis dessins et de magnifiques calligraphies comme on peut le voir sur Instagram. 

Tout cela est très beau mais ce n’est pas ce que je souhaite faire. Ce n’est pas ce dont j’ai besoin pour avancer dans mes projets. Et ce n’est pas parce que tant de gens le font que je vais les suivre. 

À propos d’Instagram, je suis surpris de ne pas trouver dans votre article « 10 comptes à suivre sur IG » celui de PUREPLANNING. Minimaliste et beau. 

Voilà. J’écris maintenant tous les jours dans mon bujo. Avec de plus en plus de plaisir. Je m’étonne moi-même. Léger dyslexique et toujours très critiqué par les prof de français (sauf Mme Héroux) je tiens un journal. Un truc de dingue. 

Maintenant je m’applique même à écrire proprement. 

J’aime bien le rythme de l’écriture. Au début j’écrivais comme un souillon parce que la bille n’avance pas assez vite. Pas aussi vite que les idées dans la tête. Mais là ça va mieux. 

Quand j’ai une idée j’écris. Et généralement une autre suit. 

Quand j’ai la tête dans le brouillard j’écris. Et les choses s’alignent. Le brouillard de lève. 

Voilà 

Bonne journée et merci pour le guide. 

Vincent 

bullet journal écriture

Merci du fond du cœur à Vincent pour ce retour sur son expérience avec le bullet journal (et merci pour le compte instagram de Pureplanning que je découvre et qui effectivement vaut le détour !). J’aime qu’il témoigne que tenir un bullet journal peut amener au plaisir de l’écriture alors qu’on n’avait pas spécialement d’appétence pour cela au départ, et que c’est possible pour tout le monde, quels que soient notre « niveau » et nos difficultés au départ. J’espère que cela vous encouragera à vous y mettre si vous en avez envie mais que vous hésitez encore pour de fausses bonnes raisons !

Je vous souhaite une excellente journée avec ou sans bullet journal !

PS : les inscriptions à l’atelier en ligne « Voyage au cœur de la nature » sont ouvertes ! Et pour l’occasion vous pouvez acquérir l’atelier « Booster sa vie avec le bullet journal » à un prix riquiqui !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur Pinterest!

bullet journal écriture

Enregistrer

Laisser un commentaire

fringilla nec Aenean id, luctus suscipit Nullam leo. ut mi,
×

Panier