Je crois que je viens de sauter à pieds joints dans ma phase d’hibernation intense.

Je résistais encore depuis une ou deux semaines en allant me balader même quand il pleuvait mais là je l’avoue, j’ai jeté l’éponge depuis 4 jours. Pas le courage, et vraiment aussi une météo à ne mettre personne dehors. Même avec les bons vêtements. (Je dis ça parce que j’aime bien me la péter en disant qu’il n’y a pas de mauvais temps, qu’il n’y a que des mauvais habits. Oui bon… ben pas depuis quatre jours ah ah!)

Donc plus de balades (mais ce n’est pas définitif, hein, rassurez-vous, j’attends que la pluie se transforme en neige, ou juste qu’elle arrête de tomber) et peu à peu mon rythme et mes activités changent.

Sans avoir aucunement changé mes horaires de coucher (j’aurais même plutôt tendance à m’endormir plus tôt), je me réveille parfois à 8h ! Oui 8h ! Moi qui d’habitude suis réveillée avec l’angélus de 6h du matin, je n’entends plus rien : ni les cloches, ni les voitures des différents voisins qui partent au travail, ni le camion-poubelle… je dors !

Et malgré tout ça je suis encore fatiguée (si,si)… lundi ce n’est pas moi qui me suis endormie au cours de yoga mais à ce rythme-là ça ne saurait tarder ! J’espère juste que je ronflerai un peu moins fort que la dormeuse de l’autre soir !

D’ailleurs là tout de suite il est 17h30, et déjà j’ai envie de dormir !

hibernation

Mais je vais quand même finir mon article.

Je mange plus aussi. Normal hein, qui dort dîne c’est ça qu’on dit non ? Donc là si vous suivez depuis le départ (et si vous ne suivez pas, je ne vous félicite pas) vous voyez venir le petit problème : je ne fais plus de balade, je me repose beaucoup et je mange plus… vous les sentez les petites réserves s’accumuler ? Non ? Moi oui je vous assure ! Mais bon il paraît que c’est bientôt l’hiver et que des réserves il en faut pour affronter ce qui arrive.

Comme je ne vais plus me balader et que j’ai envie de manger, je passe du temps aux fourneaux. Pour faire des soupes.

Si si !! Mais pas seulement des soupes, c’est vrai.

Allez, je le dis, la saison des bredele (petits gâteaux de Noël en Alsace) a été officiellement ouverte dans ma cuisine ce dimanche. Bien sûr c’est pour offrir, mais vous comprenez bien que je ne peux pas les distribuer si je ne les goûte pas avant. Les premiers, des sablés confiture, mes préférés, sont absolument divins. Demain je passe aux hernele.

J’ai ressorti mon crochet et le plaid « ripple blanket » que j’ai commencé il y a quelques années. En fait je n’ai envie de crocheter qu’en hiver et assez rarement donc il n’avance pas vite. Mais comme j’ai mis dans mes intentions de la saison 8 de mon défi des 100 jours, c’est sûr en février il sera fini. Du coup, il faut que je m’active dessus . C’est une activité parfaite pour hiberner en regardant une série.

Et aussi je lis, je prépare les petits cadeaux pour le calendrier de l’Avent échangé avec mes copines (ils sont partis ce matin, je me réjouis d’ouvrir les miens), je cherche des idées pour les cadeaux de Noël, je retourne au cinéma, je prépare le mois de décembre dans mon bullet journal (pour celles qui voudraient se lancer avez-vous vu que l’atelier « Booster sa vie avec le bullet journal » est à un prix tout doux si vous le commandez en même temps que l’e-book « Ecrire Noël »?), j’écris des lettres et j’en reçois, je bois des litres de thé et de tisane… hum l’hibernation, même s’il y a moins de balades et de lumière c’est bon quand même, non ?

Et vous, quels sont les signes de votre entrée en hibernation ?

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur Pinterest!

hibernation

Laisser un commentaire

efficitur. felis dolor. risus. porta. venenatis, luctus elit.
×
×

Panier