Ce matin, j’étais là posée devant mon écran à me demander de quoi j’allais bien vous parler aujourd’hui. J’ai donc fait ce que tout le monde fait ou presque (allez avouez-le) quand il est en panne ou qu’il procrastine, je suis allée faire un petit tour sur les réseaux sociaux. Et là je suis tombée sur cette annonce de mon amie Camille du blog Chemin de conscience qui vient de créer avec l’une de ses partenaires, une box vraiment particulière : la juste pour moi box .

Je ne vous en dirai pas plus, je vous laisse découvrir cette merveille par vous même, mais cela a emmené mes pensées sur le chemin de Noël, de la société de consommation, de la course aux cadeaux et comment y trouver son compte dans tout ça.

Je vous l’ai déjà écrit pendant longtemps je n’ai pas beaucoup aimé Noël. Cela signifiait plus de contraintes que de plaisir pour moi, je n’appréciais pas du tout cette période. Ce qui est quand même dommage parce que c’est le moment (et parfois la seule occasion de l’année quand on habite loin des uns des autres) où l’on retrouve sa famille et les gens qu’on aime.

Mais trop de choses me gênaient.

Heureusement, petit à petit, au fil du temps j’ai changé mon rapport à Noël.

Le sapin déjà. Personnellement je le préfère dans la forêt que dans mon salon. J’ai donc arrêté d’en faire un. Ben oui, mais alors, et la magie de Noël ? Elle passe ailleurs que dans le sapin. Mes enfants sont grands et ils s’en fichent un peu. Quand ils étaient plus jeunes il y avait un sapin chez leurs grands-parents où nous fêtions Noël. Et pour plus tard, lorsque mes petits-enfants viendront fêter chez moi, j’ai trouvé un modèle de sapin fabriqué avec de grosses branches de bois et de la ficelle qui est magnifique : c’est celui-là qu’ils décoreront avec moi !

Noël

Les cadeaux ensuite. Quand mes enfants étaient petits ils étaient noyés sous une tonne de cadeaux. Ils en avaient tellement, de la part de toute la famille, qu’ils n’appréciaient plus vraiment. Dans le même temps, je découvrais le concept de décroissance. Que l’on peut être heureux sans posséder trop. (Par la suite j’ai aussi découvert que les enfants créent de réelles angoisses s’ils sont noyés sous les objets et les jouets divers et variés. Eux aussi ont besoin d’un environnement minimaliste pour développer leur créativité, leur intelligence et s’épanouir).

J’en ai alors discuté avec ma famille et nous avons mis en place un système de tirage au sort ( mes frères et sœur, leurs conjoints et mes neveux) et chacun d’entre nous est le lutin de Noël de deux personnes. C’est beaucoup plus raisonnable ainsi.

Comme nous ne fêtions jamais Noël chez nous et que je préparais chaque année un calendrier de l’Avent avec des petits présents, mes enfants savaient aussi qu’ils n’auraient pas de cadeau de ma part le jour J. Lorsque c’est expliqué clairement les enfants le comprennent très bien. J’ai une connaissance qui, avec sa fille, choisi un cadeau pour l’offrir à une association caritative. Il y a mille façons d’interpréter le concept de cadeau et rien ne nous oblige à suivre le mouvement de la consommation à outrance.

Avoir peu de cadeaux à faire permet d’y réfléchir à l’avance et de s’impliquer réellement dans cette action. (Bon j’avoue, parfois encore je m’y prends à la dernière minute). Maintenant j’essaie au maximum de choisir mes cadeaux chez des artisans locaux, ou auprès de personnes qui créent leurs produits ou même parfois je les fabrique moi-même !

Par tous ces petits gestes, il est possible de rendre à Noël sa beauté originelle. Nous pouvons créer nos propres rituels en sachant que la magie est en chacun de nous ! Je suis curieuse de savoir comment vous vous en sortez avec Noël et quelles habitudes vous vous êtes créées pour rendre cette fête exceptionnelle !

Dans l’atelier e-book « Écrire Noël » vous aurez l’occasion d’écrire entre autres choses, ces habitudes que vous avez mises en place ! Et croyez-moi, ce moment d’écriture est le plus beau cadeau que vous puissiez offrir, à vous ou à un proche ! Pré-inscrivez-vous ici, pour l’obtenir au prix exceptionnel de 24€. Ce soir à minuit il sera trop tard !

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à le partager sur Pinterest !

Laisser un commentaire