Oui oui oui. Exactement.
“Vas-y prouve-le”, me dit la petite voix qui pense que vraiment plus j’écris sur cette page, plus je raconte n’importe quoi et “Socrate bla bla bla” et “créatrice de sa vie bla bla bla”, “qu’est-ce qu’elle va nous inventer encore avec son podium du bonheur elle veut la médaille d’or ou quoi?”
(Oui ma petite voix sceptique est comme ça, pas trop commode mais quand même assez marrante quand elle commence à monter sur ses grands chevaux).
je suis la femme la plus heureuse du monde
Et non pas besoin de médaille. Les sentiments de plénitude et de chance qui ne me quittent que rarement depuis que j’ai fait le choix d’être pleinement moi en assumant de ne plus avoir de travail salarié et en me consacrant complètement à Créer etc. me suffisent. Et même un jour comme aujourd’hui, vous savez, un de ces jours où les hormones vous jouent des tours, où la migraine vous guette, où vous avez fait une magnifique insomnie, où les vieilles peurs reviennent au galop (peur de ne pas y arriver, peur d’être submergée, peur d’avoir vu trop grand), où du coup vous mangez un peu trop de chocolat et que les seuls mots qui vous viennent à la bouche sont “je suis fatiguééééeeeee”, je me sens pleine de gratitude et j’ai envie de le dire. Que c’est possible de se sentir comme ça, gâtée par la vie, l’univers, les gens. Entourée d’amour, d’amis. Libre de mes choix. Libre de créer ma vie telle que je la souhaite. Que c’est du travail certes, mais que j’ai la chance de le faire avec passion. A ma façon.
Je me sens responsable d’écrire que je suis la femme la plus heureuse du monde, surtout dans ces jours d’énergie très basse. Parce que la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Et que c’est bien de temps en temps quand on est pris dans la tourmente de relever la tête pour voir la grande image. Celle où la tempête n’est qu’un petit tourbillon blanc sur un fond tout bleu. Et de se rendre compte que sa vie ce n’est pas le petit tourbillon blanc mais le fond tout bleu.
Alors oui, chère petite voix de mon coeur, j’ai une liste très longue de choses à faire pour lancer ma retraite virtuelle créative du week-end prochain (demain c’est sûr vous saurez tout à ce propos) mon appartement est en désordre comme jamais, l’ado n’a toujours pas aspiré les toiles d’araignées comme je lui avais demandé il y a plus d’une semaine alors que ça fait 6 jours qu’il est en vacances, j’ai une invitée qui arrive demain, le frigo est vide et je viens de me souvenir que j’habite en Alsace et que donc demain tous les magasins sont fermés puisque c’est Vendredi Saint, je suis fatiguéééééééééééée, j’ai la migraine, je viens d’avoir un malentendu avec un ami et j’ai encore mangé un carreau de chocolat mais lève la tête petite voix et regarde tout ce bleu à perte de vue autour de nous…
Tu vois, je te l’avais dit. Je suis la femme la plus heureuse du monde !
La vidéo du live sur les pages essentielles de mon bullet journal est désormais disponible sur youtube ! J’y montre quelques extraits de mon bullet journal et vous raconte tout sur l’atelier « booster sa vie avec le bullet journal » ! 

Laisser un commentaire

nec Praesent porta. ipsum ut Aenean ipsum vulputate, consequat. justo
×
×

Panier