Oh mazette ! Ça ne vous fait pas tout drôle à vous de savoir que nous attaquons déjà le dernier mois de l’année 2017 et que dans 31 jours on sera en 2018 ! Non mais 2018 quoi ! On est carrément dans le futur du futur pour les gens qui comme moi sont nés dans un temps où l’an 2000 s’imaginait avec des voitures volantes et des buildings aux formes improbables (bon on n’a pas encore les voitures volantes, mais côté building, il paraît qu’ils font fort dans la démesure du côté de Dubaï…)

Oui oui je sais vous allez me dire qu’il faut vivre dans le moment présent, blablabla, la pleine conscience, blablabla, et bien sûr vous n’aurez pas tort. Mais quand même, ce matin, j’ai envie de m’exclamer sur le temps qui passe à une allure folle et qui fait que oh mon dieu, nous sommes au mois de décembre !

Décembre sonne comme un mois un peu particulier à mes oreilles. Et à nos oreilles à tous je pense.

Parce qu’il y a Noël et le temps de l’Avent. Puis le passage à la Nouvelle Année !

La période des fêtes est composée de tant de contrastes !

Il y a ceux qui se réjouissent de gâter leurs proches et de les retrouver à la lueur des bougies et ceux qui s’attristent d’être seuls, encore une année, loin de leur famille ou sans famille du tout parce qu’ils l’ont perdue d’une façon ou d’une autre.

Il y a ceux qui font bombance à tous les niveaux et puis ceux qui doivent se serrer la ceinture, même à Noël, parfois surtout à Noël parce que la facture de chauffage est plus élevée ce mois-ci, si on a pu l’allumer bien sûr.

Il y a ceux qui y trouvent encore du sens parce que la parole de Jésus est précieuse pour eux et ceux qui n’y voient qu’une fête consumériste dont le seul dieu est le capitalisme.

Il y a ceux qui ont des tas de rituels, hérités de leurs grand-mères comme le service qui trône sur la table ce soir-là et puis ceux qui les réinventent et font parfois preuve de beaucoup de créativité.

décembre

Il y a ceux qui offrent les cadeaux le 24 au soir et ceux qui préfèrent la surprise du 25 au matin, en pyjama et les yeux encore tous gonflés de sommeil.

Il y a ceux qui sont dinde et foie gras du terroir et ceux qui se régalent de petites pousses de mâche et de terrine de lentilles au tofu fumé.

Il y a ceux qui transforment leur maison en atelier du père Noël et créent chaque jour pour offrir de magnifiques cadeaux DIY, et ça tricote par ci, et ça rabote par là, et puis ceux qui courent les magasins le 24 parce qu’ils n’ont pas le temps, pas le temps, pas le temps du tout !

Il y a ceux qui louent un chalet avec tous leurs amis, achètent des montagnes de pétards et autres explosifs, préparent des playlists à n’en plus finir et des buffets bien arrosés, et ceux qui regardent un bon film lové sous un plaid dans leur canapé en sirotant une petite coupe, puis admirent le feu d’artifice par leur fenêtre pour souhaiter la bienvenue à la nouvelle année.

Il y a ceux qui sont surexcités et emplis de joie année après année ne se lassant jamais, et ceux qui sont tristes, profondément tristes.

Et il y a vous qui me lisez, sans doute un savant mélange de tout ça, à qui je souhaite un merveilleux mois de décembre quoiqu’il en soit !

PS : il est encore temps de rejoindre l’aventure d’Ecrire Noël ! Faites le pas de passer de l’autre côté du stylo de façon simple et ludique avec cet ebook/atelier de 30 pages !

Si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur Pinterest !

décembre

Laisser un commentaire