Alors attention dans cet article je vais vous faire de grosses révélations. Du genre fracassantes. Comme par exemple celle que je n’ai pas mis les pieds chez un coiffeur depuis mai 2013 c’est-à-dire 4 ans. Les deux seules fois que mes cheveux ont vu des ciseaux durant ces 4 ans c’était ma fille aînée qui les tenait et c’était pour couper “juste les pointes” (bon comme elle n’est pas vraiment coiffeuse et qu’il faut toujours un peu égaliser c’était un peu plus que “juste les pointes” ! mais rien de révolutionnaire ou de remarquable, la plupart des personnes de mon entourage n’y ont vu que du feu !)
Mon histoire capillaire a toujours été un peu chaotique. J’en ai même fait une page de scrapbooking dans le livre écrit avec mon amie Séverine qui s’intitule “Chronique d’une catastrophe annoncée”. C’est pour dire. Mon rapport aux coiffeurs est à peu près identique à celui de Lynda Lemay (si vous ne pouvez pas écouter la chanson, lisez juste les paroles vous comprendrez assez rapidement), je n’aime pas trop y aller, je n’ai jamais rien à raconter à la coiffeuse parce que tout le temps qu’elle coupe j’attends avec angoisse le moment de l’après-brushing celui où elle tend le gros miroir rond pour que je puisse admirer son travail sous toutes les coutures… et où je réponds poliment comme dans la chanson “merci c’est super” alors que je suis rarement très convaincue.
Du coup j’avais adopté des stratégies. Je ne changeais que très rarement de coupe, je demandais toujours la même chose et je me débrouillais pour que ce soit la même coiffeuse qui me coupe les cheveux à chaque fois. Une qui comprenne mon cheveu rebelle, généreux et volumineux. Une qui voit du premier coup d’oeil l’épi que rien ne peut dompter. Une qui sait que le brushing c’est bien chez le coiffeur mais que jamais de la vie je passerai 20 minutes chaque matin à refaire ça dans ma salle de bain. Une fine psychologue du cheveu quoi !
une coupe de cheveux
Et puis voilà en 2013, j’ai décidé de ne plus me teindre les cheveux et puis je ne sais pas vraiment pourquoi, je ne suis pas non plus retournée chez le coiffeur. J’ai commencé à chérir mes longs cheveux (“waouh je vais pouvoir me faire plein de coiffures démentes”), puis je me suis rendue compte que les coiffures démentes c’était comme les brushing, ah ah, ça prenait 20 minutes dans la salle de bain souvent même plus parce que quand t’as jamais fait ça de ta vie, tu dois recommencer trois fois une tresse pour qu’elle ressemble à quelque chose… bref il y a eu très peu de coiffures démentes vous l’avez compris. Et beaucoup de trèèèèèès longs cheveux dans mon aspirateur !!
Et nous voici donc arrivés au jour d’aujourd’hui dans cette fabuleuse rétrospective du cheveu pour une deuxième révélation fracassante : à 10h ce matin une vraie coiffeuse a coupé mes cheveux et pas “juste les pointes” !! Cela faisait un bon moment que j’en avais envie, par intermittence, mais l’idée de refranchir le seuil d’un salon de coiffure ne m’enchantait guère. Finalement récemment j’ai appris qu’une de mes comparses de la danse était coiffeuse à domicile, l’idée a fait son chemin et la semaine dernière sur un coup de tête j’ai pris rendez-vous avec elle ! C’était un moment super chouette et quand je suis allée me voir dans le miroir de la salle de bain pour voir le résultat j’étais sincèrement ravie ! J’ai quand même passé mon après-midi à aller toutes les dix minutes voir ma nouvelle tête pour être vraiment sûre ah ah ! D’autant que je n’ai pas vraiment été rassurée par mes enfants dans l’ordre chronologique de leur découverte de ma nouvelle tête :
Enfant numéro 1 : “ah c’est la coupe que t’avais il y a 10 ans ! Je t’avoue, je préfère être sincère, j’aime pas trop !” (zut j’ai oublié de lui apprendre “les petits mensonges utiles”)
Enfant numéro 3 : “c’est coiffé là ?” (quel boute-en-train !)
Enfant numéro 2 (qui est bien évidemment désormais mon préféré de tous les temps parce que lui au moins j’ai pas raté son éducation) : “ waouh j’adore ! et ça te rajeunit !”
ah ah ! en tous cas une chose est sûre un peu de changement fait du bien et met du pep’s dans la vie… je sais je sais, j’aurais pu mettre une photo, mais non, vous attendrez que je sois moi-même habituée à ma nouvelle tête   !
PS : wahou ! ma nouvelle tête et moi avons bien travaillé et les inscriptions à la retraite créative virtuelle “un tremplin vers mon rêve” sont ouvertes !

Cet article a 4 commentaires

  1. Nan mais t’es sérieuse, y a même pas une photo à la fin ??? J’ai lu avec délice tout du long en m’empêchant de dérouler l’article avec ma souris pour me garder LA photo intacte en ayant lu jusqu’au bout …… et ……. rien, nada, que tchi 🙂
    Ma Steph tu es belle tout simplement <3
    PS j'ai hâte de voir quand même ta nouvelle tête 😛

    1. ah ah ! merci ! t’inquiètes je suis bientôt prête pour la photo ! je sais tenir mon lecteur en haleine !! lol!

  2. Ça te va super bien ! Et une nouvelle coupe ce n’est pas si futile. Cela va souvent avec une envie de changement dans sa vie..

    1. c’est clair en ce moment c’est changement à tous les niveaux ! 🙂 merci Joelle !

Laisser un commentaire

risus. dictum libero. Sed ut Phasellus non Aenean dolor. Nullam libero
×
×

Panier