Ce week-end, après un mois de mai assez chaotique émotionnellement parlant et beaucoup de kilomètres dans le train ou dans ma cactus d’amour j’ai enfin pu me poser. Bon pas complètement puisque j’ai quand même eu une répétition de danse, un dîner-spectacle de musique d’Afrique de l’Ouest, un rendez-vous galant et un déjeuner spécial fête des mères à mon programme. Mais j’ai fait autre chose que travailler lorsque j’étais chez moi.

Ce qui finalement m’arrive assez rarement depuis que j’ai emménagé.

Pour mes loisirs ou mes moments de détente, je sors, faire des randos mais aussi à la ville pour voir mes amis ou mes enfants. Ou je lis et regarde des séries.

Ce qui fait que depuis plus de trois mois que j’habite dans cet appartement, je l’occupe mais je n’y vis pas complètement. Je n’y ai invité personne en dehors de mes enfants (et le plombier mais juste parce que je n’arrivais pas à faire le branchement de ma machine à laver qui était bizarrement installée, ne va pas t’imaginer autre chose ). Et même si très rapidement j’ai vidé mes cartons et posé les meubles pour que ce soit praticable je n’avais pour l’instant commencé aucune décoration. Je vivais donc dans un grand appartement (pour une personne seule) très pratique mais aux murs tous blancs et aux pièces un peu vides (au départ je n’avais même pas de canapé).

Pourtant ce n’était pas les idées de décoration qui me manquaient. Moi qui suis une adepte du réseau social Pinterest je t’assure que mon compte regorge de belles images de salons ou de chambres en tous genres. Je sais même assez précisément ce que je veux pour cet appartement. Les couleurs les meubles, les tableaux, les plantes vertes. Quelque chose d’épuré mais aussi de coloré. Comme j’ai fait énormément de tri lors de mes deux précédents déménagements, je n’ai maintenant que des choses qui me plaisent et me remplissent le cœur de joie.

 

J’ai suivi pour cela la démarche de Marie Kondo dans son ouvrage « la magie du rangement ». Même si je n’ai pas appliqué la méthode jusqu’au bout (je n’ai pas adopté ces techniques de rangement), la partie sur le tri m’a été très bénéfique. Grâce à cette lecture j’ai vraiment modifié mon rapport aux objets afin de pouvoir m’en séparer plus facilement. J’ai énormément donné, vendu et jeté un petit peu aussi. Et je me retrouve avec un intérieur beaucoup plus allégé et une connaissance assez complète des objets qui sont en ma possession.

Et grâce à un nouveau meuble (je n’avais que très peu de meubles car j’ai eu des placards dans tous mes appartements) je peux vraiment dire que chaque objet à une place (j’ai même trop de place).

Maintenant je veux profiter de tout cela et me sentir vraiment bien chez moi.

Jusqu’à présent ce n’était pas tout à fait le cas. Alors que j’avais eu un coup de cœur en visitant mon appartement et que je me suis vraiment battue pour l’obtenir, une fois dedans je n’ai plus rien ressenti.

Comme si je n’arrivais pas à capter son âme, à entendre les battements de son cœur.

Et puis il y a peu, j’ai compris que ça ne venait pas de l’appartement mais de moi. Tant que je douterais de lui, du fait que je puisse être heureuse dans ce lieu et à ma place, il ne s’offrirait pas pleinement à moi.

Comme je t’en ai parlé dans une précédente chronique il me semble, j’ai donc pris la décision que j’étais bien ici. Que ma vie était là en ce moment. Je ne sais pas ce que l’avenir me réservera mais ici et maintenant c’est mon « home sweet home ». Cette décision m’a permis de débloquer la situation et samedi, à la faveur des offres spéciales « fête des mères » je suis aller acheter les plantes vertes auxquelles je pensais depuis trois mois. J’ai choisi dans ma réserve de pagnes, celui qui se transformera en coussins pour le canapé. J’ai décidé de l’emplacement des tableaux. J’ai mis sur ma liste de courses « clous » parce que c’est plus pratique pour accrocher les tableaux. J’ai bougé des objets pour leur donner leur place définitive qui soit à la fois harmonieuse et pratique. Et j’ai commencé à imaginer l’aménagement de ma terrasse puisque c’est le moment où jamais d’en profiter.

La machine est lancée pour créer mon Home sweet home. Et c’est fabuleux comme ces quelques actions pour soigner mon intérieur m’ont été bénéfiques. Je me sens beaucoup plus posée et sereine. Je suis contente d’avoir une semaine un peu plus calme pour profiter des premiers changements et continuer les autres. J’ai hâte d’inviter mes amis et que mes enfants puissent voir le résultat de mon travail.

Je suis entrée chez moi. Enfin !

Cet article a 1 commentaire

  1. Hello Stéphanie, comme je suis heureuse de te savoir heureuse et chez toi:)

    Et puis… Un bonheur n’arrive jamais seul… Il paraît;)

    Je t’envoie plein de bisous en attendant de bientôt te revoir et des moments magiques au Burkina Faso avec Juliette et son amoureux )
    Marilou.

Laisser un commentaire

mattis dolor. sed suscipit vulputate, ut Praesent in adipiscing
×

Panier