Aujourd’hui le ciel est parfaitement bleu au-dessus du petit village alsacien dans lequel je vis désormais. Après plus de dix jours de gris, de tempêtes, d’averses, d’arcs-en-ciel, de giboulées en tout genre. Pas de vent et un soleil resplendissant.

Avant de vous écrire je suis sortie pour tailler un arbuste un peu trop envahissant et aérer mon compost tout juste installé. Et là, occupée à découper les branches en petits morceaux j’ai remarqué que tout avait l’air, un peu différent mais encore plus beau qu’avant. J’ai alors réalisé que la météo me montrait le chemin et que tout était parfait.

Après la tempête s’en vient le calme. Dans le ciel comme dans la vie.

Ça peut vous paraître un peu creux dit comme cela, un peu comme une révélation qui n’en est pas vraiment une ! C’est vrai. Mais je vous assure que devant mon bac de compostage j’ai réellement ressenti un grand soulagement. Un apaisement. A l’intérieur de moi le vent s’est calmé, et le soleil a réchauffé un peu mon cœur. Après la tempête s’en vient le calme et celle que je vis en ce moment ne durera pas.

Cela me rappelle cette magnifique citation d’Eugène Ionesco écrite par ma fille sur l’une de nos ardoises qui décoraient notre cuisine il y a quelques années : « Seul l’éphémère dure ».

Quatre petits mots qui disent tant de notre condition humaine.

calme

Le comprendre c’est déjà passer d’un vent force 10 à un vent force 4. C’est retrouver des forces pour trouver des solutions à court terme pour éviter le naufrage. C’est pouvoir puiser dans sa créativité et devenir un Mac Gyver du radeau de compétition. C’est passer du stade « non mais c’est pas possible d’être aussi c…..e pour se mettre dans cette tempête » à celui de « ok, bon, qu’est-ce que je vais faire aujourd’hui pour faire avancer le radeau vers le soleil ? ». C’est avoir la foi que quoiqu’il arrive, quel que soit le nombre de jours, de mois que durera cette tempête, on s’en sortira non seulement vivant, mais aussi grandi d’un nouveau savoir sur les techniques de survie en cas de tornade.

Et juste quand j’écris ce mot tornade, ma radio préférée lance Stormy weather par Ella Fitzgerald.

https://youtu.be/ezGHapF8-lY

Bam ! une synchronicité sur un plateau d’argent, merci l’univers.

Dans la chanson elle est désespérée parce que son homme est parti. Un grand classique. Une tempête comme une autre. Tous nous savons que l’on se remet des plus grands chagrins d’amour. Nous le savons, sauf lorsque nous sommes en plein dedans. Jusqu’à ce que le soleil brille le premier matin de l’automne… et que l’on se souvienne !

A tous ceux qui traversent des petites ou grosses tempêtes, j’envoie cet article un peu décousu mais empli d’une foi inébranlable en la vie ! Courage, et répétez-vous comme un mantra, après la tempête s’en vient le calme.

Merveilleuse semaine à vous tous !

 

Si cet article vous as plu, n’hésitez pas à le partager sur Pinterest !

calme nature

 

Laisser un commentaire