Il y a deux week-ends j’ai traversé la moitié de la France pour une grande fête de famille et d’amis qui avait lieu en Auvergne. Un moment magnifique qui m’a laissée sur les rotules mais le cœur emplit de joie et d’amour.

J’y ai revu un cousin par ex-alliance qui aime bien me lire et suivre mon travail et c’est toujours intéressant pour moi d’avoir son regard sur mes écrits. Il ne m’envoie que très rarement des mails, il attend toujours qu’on se revoit (environ deux fois par an) pour me faire son petit retour sur mon aventure d’écriture. J’ai donc eu droit (avec grand plaisir) à mon bilan bisannuel et à un moment il m’a dit à peu près dans ces mots : « c’est amusant de t’observer dans ta bulle… parce que tu en es consciente je pense, que tu vis dans une bulle ? Mais attention c’est une très jolie bulle ! »

Oui j’en suis consciente. Je l’ai voulue et je l’ai créée ma bulle. Parce que j’en avais besoin.

A partir de 2013, j’ai commencé à me reconstruire à l’aide de ma thérapeute et à prendre soin de moi. J’ai peu à peu ressenti la nécessité de grands moments de solitude, d’espaces-temps rien que pour moi. J’ai commencé à faire ce que j’aimais vraiment comme aller faire des randonnées à pied et cela impliquait d’y aller seule puisqu’à l’époque peu de personnes de mon entourage étaient friandes de ce genre d’activités.

Même lorsque je me retrouvais dans des lieux collectifs comme lors de mes séjours dans un éco-hameau, j’avais l’envie d’être à l’écart et c’est comme cela qu’un été j’ai planté ma tente à 20 minutes de marche du hameau avec comme seule compagnie les arbres, le vent et tous les êtres de la forêt. Je suis allée au creux le plus profond de ma bulle pour me retrouver, pour apprendre à m’aimer, pour savoir ce qui avait de l’importance pour moi.

La vie a fait le reste. Mes dernières expériences salariées peu convaincantes m’ont encouragé à me lancer sérieusement dans l’entrepreneuriat, avec Créer etc. Un autre aspect de ma bulle, je me suis créé un boulot sur mesure où j’évolue à mon rythme, selon mes envies. Un boulot où pour l’instant je suis seule, mais dans lequel je fais exactement ce qui me plaît.

Les enfants grandissants, j’ai pu choisir aussi mon lieu de vie et entamer ma vie de femme indépendante. J’ai un appartement sympa, super calme, dans une petite ville charmante entourée de paysages qui me plaisent et de possibilités de randonnées plutôt abondantes.

Alors c’est vrai qu’elle est belle ma bulle.

Mais je sens qu’elle devient étroite. Je m’y sens coincée comme un poisson qui tourne en rond dans son bocal. Ça manque de gens, ça manque de challenges du quotidien, ça manque de vie, ça manque de défis relationnels, ça manque de joie !

Je veux la garder car elle m’est encore parfois nécessaire pour recharger mes batteries mais c’est le moment pour moi de la quitter, un peu, beaucoup, à la folie, pour aller rencontrer le monde.

Oser m’en séparer l’espace d’un instant et revenir m’y ressourcer si j’en ressens le besoin.

Oser me lancer dans des projets professionnels plus audacieux et qui n’impliquent pas que moi. Oser écrire aux éditeurs, oser sortir les idées de livres de ma tête, oser les poser sur le papier, oser les offrir aux lecteurs et à leurs regards critiques.

Oser me confronter à la réalité du monde.

Oser me confronter à la réalité des autres.

Oser avoir de l’ambition.

Oser être réellement entreprenante.

Oser me montrer et sortir ce que j’ai dans les tripes.

Oser les rencontres et oser être déçue.

Oser y croire aussi.

Et toi, que veux-tu oser pour sortir de ta bulle ?

(Chronique sensible du 06 Juin 2018 – Depuis j’ai fait quelques pas en dehors de ma bulle, dont quelques pas de géant ! Et d’autres restent à faire. A suivre…)

 

Cet article a 2 commentaires

  1. OMG!!! J’ai l’impression de me lire ! Moi aussi j’ai créée Ma bulle et je m’y sens trop bien. Elle est douce réconfortante loin du tumulte des conflits du stress…. Et pour 2019 j’aimerai en sortir (un tout petit peu) oser… Entreprendre… Changer les choses… Échanger… Former…. Pour l’instant trop de choses en vue… Rien ne se detache réellement et concrètement…. Je pense que grâce à toi… Ton aide.. Tes ateliers… Tes posts et articles… Ton blog… Tes facetimes…. Mes moments d’écritures vont m’y aider.
    Alors un grand merci pour tout ça !
    Passe de belles fêtes de fin d’année
    Carole

Laisser un commentaire

non Sed odio efficitur. ultricies felis lectus commodo Nullam vulputate, massa libero.
×
×

Panier