Bon déjà, elle ne m’a pas appris à lire… j’ai eu la chance de naître dans une famille qui voue un tel amour aux livres que l’apprentissage s’est fait de manière naturelle, simplement par questions (les miennes) et réponses (celles de mes parents) et par imprégnation (un bain d’histoires par jour …) Elle m’a peut-être appris à écrire… et puis aussi tout le reste bien sûr mais ce n’est pas de ça dont je voulais parler en écrivant ce titre. (Faux-départ ah ah!)

Non ce dont je voulais parler c’est de mon expérience d’institutrice et ce que j’ai glané pendant ces dix-neuf années dans l’éducation nationale.

Je me souviens lorsque j’étais en master 1 (j’avais repris mes études en 2007 et je m’apprêtai à quitter l’éducation nationale) le professeur responsable du master 2 avec qui j’avais eu l’entretien de sélection m’avait dit : « voilà bien le problème avec vous les enseignants, vous croyez vraiment que vous n’êtes pas capables de grand chose en dehors de faire la classe et que vous n’avez aucune compétence. » Il s’était permis de me le dire car j’étais restée sans voix à cette question : « quelles sont vos principales compétences ? »

Il y a plusieurs raisons à cela.

La première est que notre métier demande justement de multiples compétences et qu’il est difficile d’en faire ressortir juste quelques unes. La deuxième est que lorsque je suis rentrée à l’école normale, j’ai passé un concours qui m’a paru facile (à l’époque il ne portait que sur les connaissances, pas du tout sur la pédagogie et la didactique) et je n’ai donc pas eu l’impression d’avoir besoin de compétences particulières pour entrer dans le métier. Enfin la troisième, l’évaluation des enseignants (en tout cas telle que je l’ai vécue) qui est très infantilisante, et qui met assez peu en valeur ses compétences. . Résultat, on sait si tout se passe bien pour nous qu’on est un bon enseignant, mais on ne sait pas comment transporter ça dans la « vraie » vie.

école

Aujourd’hui avec dix ans de recul et un bon petit travail d’introspection j’y vois un peu plus clair sur les compétences que j’ai pu développer lors de mon boulot d’enseignante. Elles me servent tous les jours, dans ma vie, dans mon travail, dans mes relations.

J’ai développé dans cette grande institution un goût pour l’humain inconsidéré. C’est en exerçant mon métier et en me heurtant aux difficultés des uns, aux rebellions des autres que j’ai commencé à questionner mes certitudes. Mon regard s’est ouvert en même temps que tombaient une à une mes idées reçues sur l’éducation, l’enfance, l’enseignement… gérer une classe et une multitude d’élèves, et leurs parents avec, m’a appris à toujours (ou le plus souvent en tout cas) aller chercher derrière les apparences, le pourquoi de telle ou telle attitude. Parce que je ne l’ai pas toujours fait et que je m’en suis mordue les doigts.

J’ai découvert que le travail en équipe est une chose compliquée et qu’il requiert beaucoup d’efforts. J’ai compris que c’est plus simple pour moi d’être dans le rôle du meneur (même s’il faut en porter la responsabilité) et qu’à choisir je préfère travailler seule.

J’ai appris à m’organiser, même à la dernière minute et à gérer un groupe. D’enfants mais aussi d’adultes. Je sais poser des limites. Aux autres et à moi-même. J’ai appris à improviser quand, même avec quinze ans d’expérience il m’arrivait de vivre ce qu’on appelait entre collègues en riant « un naufrage pédagogique ».

J’ai cultivé mon goût pour la créativité sous toute ses formes, mais notamment dans tous les domaines artistiques. J’ai su créer des séquences à partir d’une œuvre d’art, d’un album, d’une chanson.

Il y a certainement bien d’autres choses encore qui ne me reviennent pas au moment où je vous écris. Mais toutes ces compétences je suis heureuse de les avoir aujourd’hui et de pouvoir les exercer dans mon rôle de créatrice et d’animatrice d’ateliers d’écriture pour cultiver son bien-être.

Et vous, qu’avez-vous appris grâce à votre métier ?

PS : je me suis trompée de 24h dans les délais pour vous préinscrire pour obtenir l’ebook « Ecrire Noël » au prix sympathique de 24€ ! Vous pouvez donc le faire encore aujourd’hui !

Laisser un commentaire

sed at ipsum non ultricies massa eget risus. commodo Nullam id mi,
×
×

Panier